lundi 1 octobre 2018

AU CRABE DE L'HORRIBLE TRAVAIL DU POEME - Focus sur Ivar Ch'Vavar.


Le 12 octobre, événement poétique de haute importance au théatre d'Amiens car Lecture-enregistrement public d'Ivar Ch'Vavar qui lira de ses poèmes en vers arithmonymes
dont il est l'inventeur du procédé ! 
Ivar Ch'Vavar
ou
AU CRABE DE L'HORRIBLE TRAVAIL DU POEME

Pierre Ivart, Ivar Ch'Vavar, est né à Berck en 1951 ; en picard berquois, vavar signifie crabe. L'HORRIBLE TRAVAIL* du POEME d'Ivar Ch'Vavar... - volontairement je préfère utiliser l'expression de TRAVAIL DU POEME qu'œuvre, au sujet de l'ensemble des écrits poétiques d'Ivar Ch'Vavar - ...C'est énorme ! CELA commence dés son enfance à Berck-ville quand il découvre Arthur Rimbaud & dévore les livres de Jules Vernes. Dés 1962 , dans son lycée, il participe activement à la création et l'animation du groupe surréaliste de Montreuil-sur-Mer et c'est stupéfiant ! (essayer de découvrir le n°13 de L'invention de la Picardie paru en 1986, hallucinant !). Par la suite après des études universitaires, il refuse d'enseigner Les Lettres & Le Picard préférant devenir documentaliste & se jeter à corps perdu dans l'écriture du TRAVAIL DU POEME au travers d'aventures de "pauvres" revues, publications souterraines qui vont marquer leurs époques et progressivement devenir cultes. Les premières grandes publications de l'énorme chantier sans cesse en construction d'Ivar Ch'Vavar et la première version, en 1986 de CADAVRE GRAND m'a raconté : La poésie des fous et des crétins du Nord de la France [Il s'agit en fait de 22 auteurs, hétéronymes d'Ivar Ch'Vavar.] et sa participation, avec Jacqueline Picoche et Jean-Pierre Darras), pour l'exceptionnelle anthologie : LA FORÊT INVISIBLE - Langue et littérature picarde ; une œuvre majeure sur ce sujet. Depuis on n'a pas fait mieux et on doit s'interroger pourquoi ce livre essentiel n'est plus disponible et pas rééditer ? Il le faudrait puis même en améliorant la partie trois, celle rédigée par Ivar Ch'Vavar, plus de la moitié du livre ! Consacrée au picard moderne, car depuis 1985 quelques nouveaux nouveaux auteurs sont apparus [Lucien Suel et sa poésie ordinaire, Alain Marc et son argot-picard, le bleuzeman de la G.P.M** Christian-Edziré Déquesnes, le peintre surfiguratif Jacques Cauda et même à sa manière Bruno Dumont pour P'tit Quinquin & Coin Coin & les Z'inhumains.].

LE TEMPS DES REVUES.

D
és 1962 et jusqu'en mai 1973,  c'est l'épisode/épopée du Groupe Surréaliste de Montreuil-sur-Mer dont je pense personnellement qu'il était plus situationniste que surréaliste ; en tout cas cet équipage au nombre à géométrie variable, 18 au maximum mais dont un seul a été présent sans interruption du début à la fin Konrad-Philipp Schmitt Sureau***, va publié de manière artisanale tracts et autres "pauvres" publications qui d'ailleurs feront l'objet en 1995 du dernier et n°13, conçu par Alix Tassememouille de la "pauvre" revue L'INVINCION DEL PICARDIE animé dés 1986 par Ivar Ch'Vavar. Notons au passage le hors série de cette collection en supplément du N°5, paru en décembre 1998, : Picardie, une chronique de Pierre Garnier, avec des textes spatialistes d'Ilse Garnier, dont l'œuvre est considérable [avec son épouse ils "inventeront" la magique poésie spatialiste qui est encore bien mal connue en France en comparaison de la notoriété qu'elle a acquise à l'étranger, notamment au Japon, mais j'y reviendrais lors d'un autre article.].


L'invincion del Picardie cesse donc en 1995, mais dés 1994 Ivar Ch'Vavar a déjà lancé une autre aventure éditoriale qui va vivre durant neuf année : Le jardin ouvrier, une "pauvre" revue trimestriel qui fini par compter à terme en 2003, 39 numéros, 22 suppléments et 128 auteurs, collaborateurs et illustrateurs publiés, une somme considérable ! avec notamment Laurent Albarracin, Alin Anseeuw, Sylvie Nève, Mauricette Beaussart, Lucien Suel, Georges Bernanos, Philippe Blondeau, Jean-Pierre Bobillot, William Brown, Florian Duc, Charles-Mézence Briseul (qui va créer Les éditions : Le corridor bleu.), Emily Dickinson, Menna Elfyn, Rüddiger Fischer, Pierre Garnier, Christian-Edziré Déquesnes (qui crée alors Ffwl puis à la suite d'autres "pauvres" revues et les groupes de "blues" & de "rock" en picard distordu : Chès Déssaquaches, Chès Eclichures et (2)Brokes.), Christophe Manon,  Evelyne "Salope" Nourtier, Louisa Ste Storm, Christophe Tarkos, Charles Pennequin, Jean-Louis Rambour, Carys Lewis, Jean-René Lassale, Louis-François Delisse... Ivar Ch'Vavar lui même, inévitablement Konrad Schmitt et bien sûr Arthur Rimbaud. Voilà, pour tenter d'essayer de vous donner une idée de la dimension de ce grand "déméningement" qu'Yves di Manno, il dirige alors la Collection Poésie/Flammarion, va en 2008 permettre qu'une importante partie de ce chantier de ces "Horribles Travailleurs" fassent l'objet d'une magique anthologie : Ivar Ch'Vavar & camarades Le Jardin Ouvrier 1995-2003, plus de 400 pages ! parue donc chez Flammarion. 

Le jardin ouvrier est aussi une aventure importante pour avoir mis en avant deux inventions de propositions afin d'écrire autrement LE POÈME et qu'Ivar Ch'Vavar a travaillé avec quelques Camarades, cela depuis l'époque de L'INVINCION DEL PICARDIE, à savoir Le Poème en vers justifiés dont il donne une proposition de vision synthétique dans l'ANTHOLOGIE DE LA JUSTIFICATION (supplément au n°18 du Jardin ouvrier de septembre 1998.) et le vers

arithmonyme dans ANTHOLOGIE DU VERS ARITHMONYMES avec une préface tout à fait éclairante de Jean-Pierre Bobillot (supplément au n° 24 du Jardin ouvrier de mars 2000). Ce qui reste à souhaiter et espérer c'est que ces 2 suppléments fassent un jour, regroupé en un seul ouvrage, l'objet d'une réédition.

Par la suite Ivar Ch'Vavar guide Claire Ceira pour quelques numéros et suppléments d'une tentative d'une autre "pauvre" revue "L'Enfance" (au alentour de 2007) et aussi sur la période de 2006-2008, il sort les 2 uniques mais ô combien précieux ! et abouti Kminchmint revue de la Grande Picardie Mentale... Toujours avec des suppléments dont Poèmes Justifiés avec le n°1.

LE TEMPS DES LIVRES.

Mais dés 2004, l'on doit considérer que c'est le commencement d'un grand virage dans Le Travail du Poème d'Ivar Ch'Vavar puisque Charles-Mézence Briseul qui a créer Les Editions : Le corridor bleu,  décide de sorti Hölderlin au mirador d'Ivar Ch'Vavar. C'est déjà paru mais de manière plus confidentiel en juin 1998 en supplément du n°17 du Jardin ouvrier. L'année suivante est très importante car Le corridor bleu récidive ! C'est la parution événement de la seconde version de CADAVRE GRAND m'a raconté la poésie des fous et des crétins dans le nord de la France, la version paru 18 ans plus tôt - édition souterraine, tirée a 350 exemplaires est devenue introuvable ! Cet ouvrage initialement proposait 22 auteurs et tous des hétéronymes**** d'Ivar Ch'Vavar, à l'exception d'un seul : Konrad Schmitt. L'édition de 2005 propose 80 auteurs ! Dont seulement trois ne sont pas des hétéronymes d'Ivar Ch'Vavar : Toujours Konrad Schmitt mais cette fois il est rejoint par Christian-Edziré Déquesnes (qui a adapté et chanté des chansons de Schmitt) et de Lucien Suel. En 2015, Le corridor bleu associé aux éditions Lurlure (dont c'est premier livre) sort une troisième version avec plus de 500 pages et des bricoles de CADAVRE GRAND m'a raconté... Cette fois, l'œuvre-labyrinthe grouille de pas loin de 100 auteurs ! 

Mais revenons à ce qui pour moi peut-être considéré comme une période charnière pour Ivar Ch'Vavar : 2004-2005 car cet hiver là, le n° 78-79 de la revue-livre PLEIN CHANT publie Ivar Ch'Vavar Un "Horrible Travailleur" célébré par ses amis & complices. qui propose avec plus de 200 pages un focus extrêmement sur non pas l'univers mais les univers d'Ivar Ch'Vavar. Bien-sur aujourd'hui il faut bien reconnaître qu'un deuxième ouvrage de ce type serait bien utile puisque depuis de nombreux livres d'Ivar Ch'Vavar ont été publiés ! Le temps des livres en somme : 
ichi leu (2009-Editions des Vanneaux), Hon, l'être de Christophe Petchanatz & Ivar Ch'Vavar (2009, Le corridor bleu), Travail du poème (2011-Editions des Vanneaux), Le Marasme chaussé (2012-Flamarion), TITRE (2013-Editions des Vanneaux), Le Caret (2014-Editions des Vanneaux). Il convient aussi de mentionner les livres d'Evelyne "Salope" Nourtier : Ecrits (2002-Le corridor bleu), Louisa suivi de derniers poèmes (2003-atelier de l'agneau) et Le Poteau rose d'Evelyne "Salope" Nourtier & Louisa Ste Storm. Egalement Ivar Ch'Vavar apparaît dans l'ouvrage : ré pon nou (2010-Le corridor bleu).

De la densité protéiforme Du TRAVAIL DU POEME d'Ivar Ch'Vavar, je n'en donne ici... , n'y voyait qu'une invitation introductive,  ...qu'une vision parcellaire puisque de nombreuses plaquettes, petites productions existent aussi et encore de par ailleurs et éparpillées... de ce Poète qui est l'un des quelques vrais,  authentiques et importants de la seconde moitié du siècle 20 & du début du 21, en France.
- Ivar Ch'Vavar à Beck-plage. -
Christian-Edziré Déquesnes
Et aussi dans ===> http://www.dixvinsblog.com/
durant tous le mois avec des poèmes, extraits de textes d'Ivar Ch'Vavar.

https://christian-edzire-dequesnes.bandcamp.com/track/bleuze-berdho-le
Afin d'écouter Bleuze Bérdhoule Bércq Blues
la chanson hommage à Ivar Ch'Vavar par [2]Brokes.


*L'expression renvoie à celle utiliser par Arthur Rimbaud : Horribles travailleurs.

**En 1995, je découvre dans une braderie, en les sauvant de l'abandon du fond d'une caisse délabrée, des numéros de L'INVINCION DEL PICARDIE et un exemplaire original de CADAVRE GRAND m'a raconté la poésie des fous & des crétins du nord de la France. Subjugué ! Je trouve là l'univers que j'attendais, celui d'une culture picarde non pas en posture de repli identitaire mais ouverte sur tout le reste du monde, aussi bienveillante en accueillant tout le reste du monde. Très vite, je nomme CELA : La Grande Picardie Mentale pour désigner ce pays dont Ivar Ch'Vavar a déjà pratiquement posé, inventé, ré-inventé tous des jalons... Je lui écris... Il me répond et c'est alors le début de notre grande fraternelle histoire.

***https://christian-edzire-dequesnes.bandcamp.com/track/choreuleuse (Chés Déssaquaches interprétant Cho'r reuleuse de Konrad Schmitt) -  Konrad Schmitt est devenu mythique dans l'univers, la dynamique de la Grande Picardie Mentale car ses écrits (Poèmes, proses, chansons) et ses dessins, tableaux qu'il a produit sont d'une originalité et d'une puissance inouïes... -comme l'a écrit Alix Tassememouille dans la préface de PAGES CHOISIES de Konrad Schmitt pour le supplément du numéro du second trimestre 2015 de la "pauvre" revue Le moulin des Loups. - ...dominée par la figure de l'idiot du village confronté aux épreuves existentielles et spirituelles les plus intenses. Longtemps incomprise, cette œuvre a aujourd'hui trouvé ses lecteurs, qui la considèrent comme une des plus fortes manifestations poétiques dans le Nord et la Picardie du XXe siècle... Il commence à écrire très tôt, dés la première adolescence, poussé par Ivar Ch'Vavar, son neveu (plus âgé de quatre ans). Membre du groupe surréaliste de Montreuil-sur-Mer, il s'y distingue par l'affirmation frénétique de son appartenance au monde paysan... Bientôt, il se met à peindre et se lance dans la musique électro-acoustique. Mais la lecture de Guy Debord va introduire un doute dans son esprit : l'art n'est-il pas un leurre, et une fuite ? N'est-ce pas la vie elle-même qui doit être œuvre d'art ? Profondément troublé, il se détachera peu à peu de toute forme de création "séparée"... Après 1980, Konrad Schmitt n'écrira plus que de façon sporadique...
https://christian-edzire-dequesnes.bandcamp.com/track/ska-no ([2]Brokes interprétant Noé, un texte de Konrad Schmitt.).  https://christian-edzire-dequesnes.bandcamp.com/track/canchon-dechl-arignie & https://christian-edzire-dequesnes.bandcamp.com/album/arwett-dri-re-ed-bleuses-cra-ts (Chés Déssaquaches interprétant 2 chansons de Konrad Schmitt dont une inédite Intérmint.).

****En littérature, un hétéronyme est un pseudonyme utilisé par un écrivain pour incarner un auteur fictif, possédant une vie propre imaginaire et un style littéraire particulier.




jeudi 26 juillet 2018

INCHPER ? HP ? ENCHPER ?

Les meilleurs joueurs de banjo sont loin d'être HP !

Qui n'a jamais utilisé le terme d'argot populaire HP, passé dans le vocabulaire des jeunes & moins jeunes de France, dans l'expression "il est HP !" (handicapé physique) pour désigner, nommer celle ou celui qui maladroit, pas assez rapide, lent dans l'exécution d'une tâche ? Comme entravé, handicapé physiquement dans ses mouvements et leurs justesses d'exécution...


...Et quel n'a pas été mon étonnement en ouvrant le GLOSSAIRE DU PATOIS PICARD DE CINQUEUX [1960] d'Emile LAMBERT de découvrir à la page 30, à la lettre i...
INCHPER, v., entraver ; s'inchper, s'entraver (cheval), se prendre les pieds dans une ronce, une branche,... ; au fig. : éte inchpé (être embarrassé pour peu de chose.) Noter que ce mot, très employé est spécifiquement picard et n'a pas d'exact synonyme en français ; anc. fr. enceper, XIIe (en + cep "entrave) "entraver". 
Une heureuse surprise donc ! Car là nous sommes certainement devant l'un des plus forts bels exemples au sujet du lien/des liens entre le picard et l'argot populaire ; puis CELA accorde du crédit à cette idée que j'ai défendu, il y a quelques semaines, que c'était loin d'être une hérésie de la part ed min Caùmarates Alain Marc que d'annoncer qu'il écrivait en argot-picard quand il utilise la vieille langue, dénigrée, entendue au cours de son enfance et adolescence dans les quartiers populaires du Beauvaisis ; et incroyable dans le tout premier poème qu'il a composé en argot-picard, nous trouvons . enchpé... (et alors nous connaissions pas le GLOSSAIRE... d'Emile LAMBERT !) : ...enchpé... dans
coll. « Ré-apparitions », supplément revue Passages no 6, Saint-Amand les eaux, sept.-oct. 2007

         Voir la deuxième lecture du poème « Tu quémandes manman » effectuée lors de la conférence sur la création en picard le 7 déc. 2007          (avec l'accès à une vidéo de la conférence et de la lecture )

         Voir la troisième lecture du poème « Tu quémandes manman » effectuée lors du « Café littéraire picard » le 17 nov. 2009 (avec l'accès à une vidéo de la lecture )

         Lire le poème « Tu quémandes manman » republié en graphie Feller-Carton sur l'encyclopédie en ligne Picardia mi-fin août 2011

         Voir la lecture du poème « Tu quémandes manman » du 16 mai 2014 dans les Lectures publiques
         Voir la lecture du poème « Tu quémandes manman » du 5 juin 2014 dans les Lectures publiques
         Voir la lecture du poème « Tu quémandes manman » du 25 novembre 2017 dans les Lectures publiques (avec une petite analyse de l'écriture des poèmes en picard-argot)
         Voir la lecture du poème « Tu quémandes manman » du 16 juin 2018 dans les Lectures publiques (avec l'accès à la vidéo de sa lecture.)

Et en y allant voir plus en profondeur dans ce GLOSSAIRE et d'autres... Est-ce que NOUS n'allons pas en trouver d'autres démonstrations de ce genre ? C'est fort probable !

À suivre donc...

Christian-Edziré Déquesnes,
Saint Laurent Blangy (62), le 26.07.2018.
*****
Un exemple heureux d'une rare chanson rock
en argot-picard par
LES PAQUERETTES MARGINALES
d'Arras.

dimanche 22 juillet 2018

À propos du GLOSSAIRE DU PATOIS PICARD DE CINQUEUX.


Paru en 1960, ce glossaire du patois picard de cinqueux permet dés les premières pages de (re)poser 2 points qui ne sont généralement pas/plus considérer comme véritable en ce qui concerne la langue picarde. 
1/ Que le picard est bien et qu'il doit être considérer, comme la langue (et non pas in fine comme un patois !?) de tout un territoire.
- "...Les philologues, comme les amateurs y retrouveront facilement les traits essentiels des parlers du Nord de la France et de l'Ouest de la Belgique romane. Ils y constaterons l'unité réelle du "picard". Puisse l'un d'eux transposer le modèle pour son propre parler et élever ainsi, à l'exemple de M. Lambert, un monument précieux et durable." 

- Final de l'introduction du GLOSSAIRE DU PATOIS
PICARD DE CINQUEUX par Raymond Dubois [C. N. R. S.]. -

Donc une unité réelle qu'il convient non seulement de nommer mais de revendiquer et donc de transposer, élever dans son propre parler pour la (ré)inventer et en faire monument de création ; c'est que j'y entend dans cette conclusion de Raymond Dubois.

                                                               
- "L'influence picarde a été prédominante dans le français à cause du nombre considérable de poètes fournis par la Picardie au Moyen âge".
                                                                           (GENIN, Des variations du langage français, XIXe s.).

- "C'est le génie clair et méthodique du patois qui domine aujourd'hui dans la langue française". 
                                                                                                                                (Rivarol, 1753-1801).

Ici, ces deux épigraphes retenu par Emile Lambert pour ouvrir son Glossaire du patois picard de Cinqueux me conforte dans cette idée que ce n'est pas une hérésie sur le plan historique et socio-linguistique que d'énoncer : La grande langue officielle française descend du picard et surtout non croire l'inverse ".

Voilà les éléments que je désire souligner de par ce premier point de ce glossaire et qui offrent à poser un regard beaucoup plus élargie sur la/les vérité/s du picard.

Le second point sera de par certaines observations relatifs à la question du lien entre le picard et les argots populaires. (j'y (re)viens prochainement).

                                                                                                                     Christian-Edziré Déquesnes.

lundi 16 juillet 2018

YOKATTA BROTHERS feat. An Diaz - YOKATTA BROTHERS feat. WILLIE MEHTO...

NOUS VENONS DE DECOUVRIR,
ISSUS DES TERRES DE LA GRANDE PICARDIE MENTALE,
UN VRAI GRAND GROUPE DE BLUES !
BIEN-SÜR, ILS NE CHANTENT PAS EN PICARD
MAIS ILS DEMONTRENT QUE NOS TERRES DU GRAND NORD DE LA FRANCE
SONT BIEN RESTEES COMME JADIS DES TERRES DE TRAVAILS
ET  D'ACCUEILS... DE TOUTES LES CULTURES DE MONDES...



Yokatta Brothers comes from the North or France, they met recording a live session in the spirit of Fleetwood Mac In Chicago with the Finnish singer Willie Mehto for the label Yokatta Records.
They recently met An Díaz, well-known in Argentina and Brazil for her Nina Simone homage project: Nina Sessions. Their show mixes the wonderful voice of this young singer with Yokatta Brothers’ powerful rythms made of Acoustic Blues, Boogie, a Jazz background and the thrill of Gospel heritage.

Accompagnée par les Yokatta Brothers, la chanteuse An Diaz vient régulièrement en Europe pour partager son Jazz teinté profondément de gospel et de blues dans la tradition des chanteuses à voix tel Nina Simone. Originaire de
Buenos Aires, en Argentine, An Díaz, âgé de 25 ans, soliste du choeur dans 
The Boulevard Gospel Singers, choriste de Lee (USA) et chanteuse principale de Nina Sessions 
(Hommage argentin à Nina Simone) aux festivals de blues latinoaméricains tels que Buenos Aires Blues Festival 2012 et 2014, 
Mississippi Delta Blues Festival 2015 et Ilha Blues Festival 2016 (Brésil). 
Chante avec Eddie Taylor Jr., Sumito Ariyo Ariyoshi à Chicago, Whitney Shay, Robin Henkel 
et Nathan James à San Diego et Freddie Hughes à San Francisco. 
Elle nous présente son premier album au saveurs gospel blues, Between two worlds, 
lors de cette première tournée Européenne.

Nous avons enregistré une live session en janvier 2018… des news bientôt !


YOKATTA BROTHERS C'EST AUSSI !

Yokatta Live Session #1 – Yokatta Brothers feat.Willie Mehto – YR1703



Sortie le 13 AVRIL CD DIGIPACK – Distribution SOCADISC

Capture live studio d’une rencontre de 4 musiciens de la scène blues et jazz issus des Hauts de France, les Yokatta Brothers ont reçu en guest le finlandais chanteur harmoniciste Willie Mehto. 10 covers et 2 compos de Manuslide, Willie Mehto et Manuslide chantent en alternance pour un album 100% live session dans le même climat inspiré au fil du fameux          “Fleetwood Mac In Chicago”.

1 Red headed woman (Leroy Foster) (1). 3:41
2 Last night (Walter Jacobs) (2) 6:28
3 I Wish you would – Take 1(Billy Boy Arnold) (1) 4:00
4 Stormy monday (Aaron Walker a.k.a. T-Bone Walker) (1) 6:35
5 When my last prayer is done (Manu Slide) (2) 4:45
6 You can’t judge a book by lookin’at the cover (Willie Dixon) (2) 4:40
7 Seven days (Rory Gallagher) (2) 5:10
8 Rock this house (BB king) (1) 6:27
9 I Wish you would – take 2 (Billy Boy Arnold) (1) 3:58
10 She’s tuff (Jerry Mccain) (1) 3:28
11 Help me (Sonny Boy Williamson) (1) 5:12
12 Computer crime (Manu Slide) (2) 8:48

(1) singer Willie Mehto
(2) singer: Manu Slide

Little Willie Mehto vocal &  harmonica
Manu Slide vocal, guitar, dobro, cigar box guitar
Bruno Duyé, piano
Julien Mahieux, drums
Stéphane Bihan, double bass

Recorded live 14 July 2017, Arras, France
Mixage Mastering by Stéphane Bihan
© 2017 Yokatta Records

jeudi 12 juillet 2018

LA GRANDE CHANSON DE PETER LAUGHNER 
EN HOMMAGE À
SYLVIA PLATH
  
Chers Camarades, je me permets de vous donner le lien qui permet de voir le petit documentaire (12 mn) sur le passage de Sylvia Plath à Berck, à l'origine du grand poème Berck-Plage, très important dans l'oeuvre de la poétesse américaine. Il a déjà été traduit plusieurs fois en français, et une fois, par votre serviteur, en berckois !

   Il m'a été communiqué par le mystérieux Didier Morel, qui habite Berck.
   Salut fraternel à tous et à chacun,

Ivar Ch'Vavar



mardi 10 juillet 2018

Ch'pikA.A.A.r pértoùt ! Le picard partout !



Bien reçu les 4 premiers volumes de l'encyclopédie improbable éditée par Jacques Flament. Merci Jacques !
En extrait, un des textes que j'ai signé et qui figure dans le volume 3:

-Jacques, Jacques ! J’én y arriverai jamoais ! Et pi j’ém sins riditchule, conme o, dvant chés gins.- Otchup’t éd ti ! én t’otchuppe point dé zz’eutes !... Tiens, in perlant d’o, à d’où qu’ch’est qu’i sont passès, zz’eutes ? Juliette, y o pu parson-ne su chol plage !
Oh, pi chol plage al rapiotit ! O sonme incherclès !

- Jacques, y o dol ieu tout partoute ! La mer al monte ! Jacques, quoè qu’ch’est qu’o vons dévnir ? O vons mantcher no train ! Et pi no glaines qui n’vont point avoér leu picotin ! Jacques, foais quique cose, j’én veux point morir noéyèe : éj n’ainme point l’ieu… et pi j’én sais point coér nager tout à foait.

- Ah, m’feume, coér bien qu’éj sus lo !

- Ti, t’os inne idèe ! Ah, émn honme, j’él savoais ! Ecmint qu’o vons foaire ?

- O va boère tout’. Jusqu’à tchèr !


Jacques Cauda

Hi Hi Hi !... Le phénomène Wallon-pikA.A.Ar !?
  1. Alain Marc Mais Christian ne fais-tu pas erreur : le chanteur, wallon, est liégeois. Un autre Emile Lambert est né et mort dans l'Oise et a été vice-président de la Société linguistique picarde : voir plus d'infos sur https://www.persee.fr/.../bec_0373-6237_1983_num_141_2.... Le "GLOSSAIRE DU PATOIS PICARD DE CINQUEUX" serait donc également du deuxième et non du premier.

Christian-Edziré Déquesnes OUI ! Je sais mais je trouve que ce "télescopages" dans mes recherches d'aujourd'hui de 2 personnages/entités wallones-picardes qui ont le même prénom et même nom c'est "troublant" ! Non ? CELA fait belle, puissante & Grande distorsion... et je désire "jouer" avec CELA car il faut "Jouer" avec les langues et les identités pour les faire vivre, évoluer & voir réinventé & renaître... Là, nous avons 2 éléments qui permettent de dire que l'identité linguistique wallone-picarde est au moins bicéphale, bien que j'ai la conviction qu'elle est pluricéphale...
Hi Hi Hi !... Le phénomène de la G.P.M/G.F.M !?
Tout cela rejoint la vision de La Picardie
de Louis Scutenaire !
Pour en écouter plus d'Emile Lambert ===>
===> http://piglou-ffwl.blogspot.fr